Structure de soutien

La structure de soutienComité Citoyen

Les partenaires et les citoyens ont réfléchi à un mécanisme de gouvernance collective nécessaire au suivi et à l’évaluation du plan de quartier dans le but d’avoir une compréhension commune des rôles et des responsabilités des différents acteurs impliqués. Il s’agit de la structure de soutien, une des 5 conditions de l’impact collectif.

Le rôle du comité citoyen est de mettre à contribution les compétences, le vécu, les connaissances du quartier et les idées des citoyens afin de susciter la mobilisation et la participation citoyenne dans la mise en œuvre et l’évaluation du plan de quartier.

Plus d’une trentaine d’acteurs ont adopté collectivement le 8 mai 2017 un modèle de structure de soutien proposé tenant compte de la réalité du milieu. Avec cette structure de soutien, les acteurs du quartier souhaitent :

  • Continuer de développer la concertation et la collaboration
  • Favoriser une communication en mode continu des informations
  • Favoriser la mobilisation autour de la mise en oeuvre du plan de quartier
  • Favoriser un soutien mutuel entre les acteurs du milieu par un partage des connaissances et des expertises

Pour en savoir plus sur la structure de soutien, cliquez ici.

La place des citoyens est importante car ils sont au cœur de la raison d’être du plan de quartier. La création d’un espace pour entendre la voix des citoyens était donc nécessaire.

Le rôle du comité citoyen est de mettre à contribution leurs compétences, leur vécu, leurs idées et leurs connaissances du quartier afin de susciter la mobilisation et la participation citoyenne dans la mise en œuvre et l’évaluation du plan de quartier.

Les membres du comité citoyen sont créatifs, dynamiques et sont une belle représentation de la diversité culturelle présente à Saint-Léonard. Accompagnés par l’agente de mobilisation, les membres du comité citoyen :

  • Sont régulièrement informés des nouvelles du milieu
  • Travaillent collectivement afin de s’approprier le plan de quartier et soulever des possibilités de collaborations dans le plan
  • S’impliquent dans différents espaces collectifs organisés dans le quartier afin de s’outiller et comprendre les concertations locales
  • Réfléchissent à des moyens de développer la participation citoyenne et la capacité collective d’agir des léonardois (formations, ateliers, conférences, forums, etc.)